29ème dimanche du Temps Ordinaire – 21 octobre 2018

Is. 53, 10-11 // Heb. 4, 14-16 // Mc. 10, 35- 45

Hier à saint François Régis des jeunes ont vécu leur profession de foi et l’un d’eux a vécu sa première étape vers le baptême Ils ont affirmé que Jésus est une bonne nouvelle pour tous, qu’il nous aime et qu’ils veulent continuer à l’aimer ; c’était leur profession de foi.

Aujourd’hui nous sommes rassemblés pour le dimanche mondial de la mission. Pourquoi une telle invitation qui nous est faite chaque année ? il y a quelques années on parlait des prêtres ou religieuses missionnaires qui partaient, vers l’Afrique surtout ; aujourd’hui ce sont souvent des prêtres, africains qui viennent dans nos paroisses, parce que nous en avons besoin. Mais il y autre chose qui se passe, auquel il faut être attentif : aujourd’hui, dans la dynamique du concile nous donnons de plus en plus d’importance au baptême reçu par les chrétiens, qu’ils soient bébés ou adultes ;  ce sacrement, ‘il dit qui nous sommes’, les enfants de Dieu, les frères de Jésus ; le baptême nous plonge dans la vie du Christ mort et ressuscité, il nous fait membre du Christ Jésus, il nous fait les membres de son corps.

Cela veut dire : nos yeux deviennent et doivent devenir les yeux du Christ Jésus, attentifs à bien voir les joies, les souffrances et les misères autour de nous. Nos oreilles, comme les oreilles du Christ Jésus pour entendre et comprendre ce que les autres nous disent de leur vie. Comme Jésus, nos pieds, nos jambes pour aller à la rencontre de ceux qui sont tristes, seuls et isolés et aussi pour vivre avec eux les moments où ils sont heureux. Nos bras, notre bouche, pour nous ouvrir à eux, pour devenir accueillants, pour les réconforter et leur témoigner que Dieu est avec nous comme Jésus, et qu’il nous aime. Et que nous pouvons lui parler. Et qu’il nous donne son  souffle, son Esprit pour aimer comme il sait si bien le faire. Quelle chance quand lisons l’évangile, dans un petit groupe ! Est-ce que nous avons tous un moyen pour bien lire les évangiles ? pour comprendre et vivre cette Bonne Nouvelle, parce que c’est comme cela que nous apprenons à devenir missionnaire ; et bien sur, ne pas oublier que nous avons tous quelque chose à faire pour le faire connaitre et aimer, lui qui nous aime tant.

Il y a un mot qui se répétait dans les lectures que nous avons entendu il y a un moment, c’est le mot ‘serviteur’ ; celui qui devient serviteur, se met au service de son entourage il fait la joie de Dieu, c’est lui le plus grand, nous dit Jésus. Nous sommes tous missionnaires ! Par notre baptême, Dieu notre Père nous donne cette mission de faire vivre Jésus pour tous, avec nos yeux, avec nos oreilles, nos pieds, nos bras, nos paroles, et notre cœur ! Et peut-être qu’il en appelle parmi nous à devenir prêtres, diacres, religieux ou religieuse.

Dans quelques instants nous allons dire ensemble que nous croyons que Dieu nous habite, que notre baptême nous greffe sur le Christ et qu’il nous donne cette même mission de témoigner de lui. Nous nous y préparons avec ce petit moment de calme, en regardant la croix de Jésus.

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.