Toussaint – 1er novembre 2018

Mt 5, 1-12

Ce texte d’évangile est dit des textes des béatitudes car il propose un chemin en nos vies qui donne sens et qui rend heureux. Chemin par lequel nous sommes associés au Christ, qui a vécu chacune de ces béatitudes et qui nous associe aujourd’hui à tous les saints qui ont particulièrement orienté leur vie sur telle ou telle béatitude. Mettons nous à l’écoute de chacune des béatitudes, pour voir comment elles résonnent en nous, comment elles sont d’abord un don de Dieu puis une réponse, une décision de notre part :

Lecteur 1 : « Heureux les pauvres de cœur :
Lecteur 2 : Toute forme de richesse ne nous garantit rien. Y compris celle du cœur qui, lorsqu’il se sent riche, ne laisse plus de place à la Parole de Dieu, pour aimer nos frères en vérité. Il y a là quelque chose de l’ordre du désir de laisser entrer l’amour de Dieu en nous.
Lecteur 1 : car le royaume des Cieux est à eux :
Lecteur 3 car ceux qui sont pauvres en esprit, ceux qui ont le cœur pauvre, laissent ouverte la porte au Seigneur et entrent déjà dans son Royaume, communion d’amour en nous même avec Dieu et les autres.

Lecteur 1 : Heureux ceux qui pleurent,
Lecteur 2 : Nous préférons parfois ignorer ou se détourner des situations où il y a des problèmes de maladie ou de souffrance.
Lecteur 1 : car ils seront consolés :
Lecteur 3 : car Lorsque l’on accepte de regarder les choses réellement et reconnaître la douleur, nous recevons le réconfort de Jésus et le courage d’aider l’autre dans sa souffrance pour le soulager.

Lecteur 1 : Heureux les doux,
Lecteur 2 : La douceur, c’est ce que Jésus pratiquait avec ses propres disciples. Et Paul la mentionne comme un fruit de l’Esprit Saint. Dans notre monde d’aujourd’hui, Jésus nous propose une alternative au règne de l’orgueil et de la vanité : c’est adopter l’expression de la douceur, la tendresse et l’humilité envers les autres, sans nous sentir meilleurs.
Lecteur 1 : car ils recevront la terre en héritage
Lecteur 3 : chacun perçoit vers quelle type de terre, de relations ; de société, il est appelé et nous sommes appelés pour un monde plus juste et fraternel. 

Lecteur 1 : Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice,
Lecteur 2 : Ressentir la faim et la soif, c’est se trouver dans un besoin vital lié à un instinct de survie. Jésus parle de ceux qui recherchent la justice avec un désir vraiment très fort. Mais une telle justice doit se manifester dans nos propres décisions en faveur des pauvres, des plus faibles et les désemparés.
Lecteur 1 : car ils seront rassasiés.
Lecteur 3 : car l’engament auprès de ceux qui souffrent est un des lieux où je suis nourri, interpelé et déplacé par la présence de Dieu. 

Lecteur 1 : Heureux les miséricordieux,
Lecteur 2 : Regarder et agir avec miséricorde, cela consiste d’une part à donner, à aider, à servir et d’autre part à pardonner et comprendre.
Lecteur 1 : car ils obtiendront miséricorde.
Lecteur 3 : car au cœur même du don de ma vie, des pardons à donner je puise en Dieu la joie de son pardon qui me relève, la puissance de son amour qui se donne. 

Lecteur 1 : Heureux les cœurs purs,
Lecteur 2 : Jésus parle des cœurs simples, sans souillure, qui savent aimer, qui sont empreints de valeur réelle et de sincérité. Un cœur pur au sens chrétien, c’est un cœur, une vie qui vit par Jésus, en Jésus, avec Jésus
Lecteur 1 : car ils verront Dieu
Lecteur 3 : car le voir, c’est être tel qu’il est nous dit saint Paul 

Lecteur 1 : Heureux les artisans de paix,
Lecteur 2 : Vouloir semer et construire la paix en tous lieux, ce n’est pas une mission facile que confie Jésus à ses disciples et à nous-mêmes aujourd’hui. Cela demande une grande ouverture d’esprit et de cœur, de l’audace, de la sensibilité, mais aussi de la confiance ; au bout, l’unité est supérieure au conflit.
Lecteur 1 : car ils seront appelés fils de Dieu.
Lecteur 3 : car être fille et fils dans le Fils Jésus est notre vie pour percevoir l’amour du Père et à quoi il nous appelle pour une vie heureuse pleine de sens. 

Lecteur 1 : Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice,

Lecteur 2 : Le chemin que nous trace Jésus va à contre-courant, au point de nous transformer en personnes qui dérangent. Pour vivre l’Évangile et œuvrer pour davantage de justice, on ne peut pas s’attendre à ce que tout autour de nous soit favorable. De nos jours, nous pouvons subir des calomnies ou des moqueries qui cherchent à nous faire passer pour des personnes ridicules ou suspectes. Sachons accepter ce chemin, même s’il nous crée des problèmes.
Lecteur 1 : car le royaume des Cieux est à eux.
Lecteur 3 : car un royaume, un monde où les exclus ont leur place et reprennent pied donne joie à nos vies.

Introduction à la lecture de l’apocalypse :
Le livre de l’apocalypse nous donne de méditer sur ce lien entre nous ceux qui sont auprès de Dieu, symbolisé par le trône où règne l’agneau, c’est-à-dire Jésus. Les quatre anges symbolisent les quatre évangiles, comme si la Parole était ce que nous sommes invités à suivre, la Parole qui nous interpelle et nous donne de relire et de juger notre vie chaque soir. Les 144000 des douze tribus évoquent l’universalité appelée à suivre Jésus, ceux qui ont trempé leur vêtement dans le sang de l’agneau sont ceux qui ont donné leur vie dans le martyr qui invitent tous les baptisés, tout homme à en faire de même ne se donnant aux autres.

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.