2ème dimanche de l’avent – 9 décembre 2018

Luc 3, 1-6

En ce deuxième dimanche de l’avent, qui nous prépare à Noël, frères et sœurs, nous sommes invités à accueillir et à voir le salut de Dieu, en Jésus, Dieu fait homme.

Avec ce mouvement des gilets jaunes et ces casseurs qui s’y associent, nous pouvons être pour ou contre certaines de leurs aspirations, de leurs méthodes, en tous cas, cela nous révèle des hommes et des femmes qui souffrent, qui ont du mal à s’en sortir, qui perçoivent à tort ou à raison qu’il existe trop d’injustices. Que de chemins tortueux, de ravins, de montagnes à gravir, qui nous interpellent : préparez le chemin du Seigneur ! Que ce Dieu d’amour, de paix et de justice, souffle au cœur de nos vies et de la vie de tant d’hommes et de femmes pour construire selon les méthodes, les aspirations qui nous semblent être les bonnes, un monde juste et fraternel indispensable à la paix, ce que nous appelons le Royaume de Dieu. Les ravins, les chemins tortueux, les montagnes à gravir, ils sont aussi dans nos vies. Chers fiancés, c’est une magnifique vocation que de se marier et d’avoir des enfants. Vous le savez le chemin ne sera pas toujours simple et toute la communauté priera pour vous tout à l’heure.

La lumière au cœur de nos ténèbres, c’est le thème de notre avent en paroisse avec le livret que nous vous proposons. La vie ne nous fait pas de cadeaux, nous sommes marqués par des blessures et des fragilités. Nous sommes parfois enlisés dans le péché, tout ce qui n’est pas ajusté à l’Amour. Et voilà qu’une invitation, nous est faite au plus profond de notre cœur, dans le silence écoute une voix se faite entendre : tout chemin sera comblé alors espère, toute montagne et toute colline seront abaissés alors confiance. Confiance tu verras le salut de Dieu. En Jésus, dont la mission commence avec celle de Jean Baptiste, Ponce Pilate, Anne et Caïphe, ceux qui condamneront Jésus sont sont déjà là. Jésus, cela vaut-il le coup que tu te lances, ta mort est déjà annoncée ! Et ta résurrection, est ce que nous y croyons ? N’est elle pas là notre espérance ? Au cœur de nos zones d’ombres, la lumière de Jésus ressuscité peut prendre sa place. Dieu s’est fait homme, pour nous rejoindre, au cœur de toute ombre et de toute détresse. Le salut de Dieu dans lequel tu perçois à quel point tu es aimé, reconnu, espéré, que tu ne te réduis pas à tes fragilités et ton péché, que la vie est belle, marquée par le sens profond de l’amour et du don dans lesquels Dieu t’appelle, n’est il pas là le salut de Dieu en nos vies ?

La paroisse en ce temps de l’avent vous propose deux moyens concrets. Et si le 18 décembre au cours de nos célébrations pénitentielles, je décidais de recevoir ce pardon de Dieu. Dans son amour, faire lumière sur ma vie, pour lui déposer ce dont je ne suis pas fier, me libérer de ce qui ne m’ajuste pas à l’Amour que je veux vivre, me libérer de ce qui me culpabilise en boucle, me libérer de mes égoïsmes pour repartir, plus léger, ajusté.

Et puis le deuxième moyen qui vous est proposé par la paroisse, c’est de vous réunir en fraternité pour vous mettre à l’écoute ensemble de la parole. Mais cela nous en parlerons avec l’évangile de la semaine prochaine

Bon temps d’avent à chacun, souhaitons-nous de vivre et d’accueillir le salut de Dieu.

 

 

G
M
T
Fonction Sound est limitée à 200 caractères
Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.